-  GÉNÉTIQUE ET COULEUR -

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                           COMMENT LA COULEUR DU PELAGE EST-ELLE DÉTERMINÉE ?

 

Le poil est produit à l’intérieur du follicule pileux, qui ressemble à un petit sac d’épiderme invaginé dans le derme. 

Autour du follicule pileux se trouvent des structures importantes pour la croissance et le maintien du poil, tels que la majorité des glandes de la peau et les muscles du follicule pileux, ainsi qu’une région appelée la papille dermique, très vascularisée, responsable de fournir les nutriments et l’oxygène nécessaires à la production de nouvelles cellules.  

La partie inférieure du follicule pileux se renfle en un bulbe qui contient la matrice. La matrice est composée de cellules qui se renouvellent constamment. Parmi elles on trouve principalement les kératinocytes, qui produisent de la kératine. Lorsque le poil pousse, les kératinocytes- sont graduellement entrainés vers le haut. Ils arrêtent de se multiplier, tout en continuant à produire de la kératine.  Lorsque le poil émerge de la surface de la peau, il est composé majoritairement de kératinocytes “ morts” remplis de kératine.   

Les cellules qui produisent les pigments (les mélanocytes) se trouvent également dans la matrice. Mais les mélanocytes ne sont pas transportés le long de la tige.  Les pigments qu’ils produisent sont transférés aux kératinocytes, qui les entrainent au fur et à mesure de leur propre progression lorsque le poil pousse. 

Les deux pigments principaux sont la phaeomélanine, qui colore le poil du jaune au rouge, et la mélanine, qui donne le noir ou le brun. En l’absence de tout pigment, le poil reste blanc. 

Les pigments donnent la couleur au poil, mais qui décide du choix des pigments ? La génétique ! 

Lors de la fécondation, les gènes du père et de la mère sont mis en commun. De nombreuses caractéristiques physiques sont ainsi héritées de chacun des deux parents, parmi lesquelles la couleur des poils, les motifs et la répartition des taches de couleurs différentes. 

Il existe également des gènes qui contrôlent la densité et la longueur du pelage, ce qui peut influencer la perception de la couleur. Ainsi, un animal avec un pelage dense semblera plus foncé qu’un autre avec un pelage clairsemé.

 

                          Tout est donc déterminé génétiquement ? Pas tout à fait.

  

L’environnement et les carences en nutriments essentiels peuvent influencer la qualité du poil et en modifier la couleur, de même que des maladies auto-immunes ou certains troubles hormonaux. De plus, l’âge est également un facteur à considérer : les chiens âgés ont souvent le poil qui blanchit car la production de mélanine diminue peu à peu, surtout au niveau du museau.  

Enfin, les changements saisonniers, les niveaux d’exposition au soleil, la qualité de l’alimentation, et les conditions de vie peuvent tous affecter la couleur et la texture des poils. 

En somme, les variations de motifs et les couleurs différentes sur le pelage des animaux sont le résultat d’une combinaison complexe de facteurs génétiques, hormonaux et environnementaux, et peuvent conduire à de grandes différences au sein des membres d’une même espèce et d’une même portée. 

 

Couleur du Carlin 

 4 allèles : Em > E > Eg > e o Em : E Masque foncé plus ou moins étendu sur le museau, la tête et les oreilles, pouvant descendre sur le poitrail et le ventre. o Em : Pas de masque. ( => Eg : Couleurs grizzli et domino, retrouvées uniquement chez le saluki et le lévrier afghans.) o e : Rouge récessif, aucun poil noir dans la robe, chaque poil noir d’origine est transformé en rouge, la couleur des yeux et de la truffe n’est pas affectée.

 

Where to Purchase – Pug Club of Canada

 

Brenich Pugs | Chicago IL         French Bulldog Breeder Warning Signs, Part One - Fad Colors | French bulldog breeders, French bulldog pictures, French bulldog breed

 Bon à savoir | Société Centrale Canine  Pugs Pugs Pugs Pugs Pugs - Right these exotic colors are from breeding to a different dog all together! Don't be fooled! | Facebook

 

 La robe et couleur du carlin - Le carlin

 

 

Pugs and Kisses Birthday or Anniversary Card Custom Pug Colours Available Fawn, Apricot, Silver Fawn, or Black Pug Handmade A6 - Etsy Canada

Couleurs et Marques

Il existe différentes couleurs de robe : fauve à masque noir, abricot à masque noir, argent à masque noir et noire. Le blanc et le bringé étant non reconnu dans le standard de la race. Robe Sable ou noire ou abricot (marron très foncé) ou argent ou blanc plus connues aux USA car ils y sont reconnus mais pas en France . Il existe différentes couleurs de robe : fauve à masque noir, abricot à masque noir, argent à masque noir et noire. Le blanc et le bringé étant non reconnu dans le standard de la race.Il existe de plus en plus de variante de couleurs pour la robe du carlin mais il y en a très peu de reconnue pour le standard et beaucoup sont encore rares.

Les seules couleurs reconnues sont : Argent, abricot, fauve ou noir.Chaque couleur est nettement définie afin de souligner le contraste clair entre la couleur de robe, la " trace " (raie noire s'étendant de l'occiput à la queue) et le masque. Les marques sont nettement définies. Le museau ou masque, les oreilles, les grains de beauté sur les joues, la marque du pouce ou losange sur le front et la raie du dos (trace) sont aussi noirs que possible.

COULEUR

Les couleurs acceptables comprennent l'argent ou l'abricot, le fauve et

noir. Les couleurs sont clairement définies pour un fort contraste.

MARQUAGES 

Les marquages doivent être bien définis, et comme

noir et intense que possible. Les marques se trouvent sur

le museau, y compris le masque ; sur les oreilles; comme taupes

sur les joues; comme des marques de pouce ou des diamants sur le

front; comme une trace arrière, qui est une ligne s'étendant de

l'occiput à la queue.

Disqualification : Albinisme.

Moki notre chien Carlin: 2016

Les amoureux des carlins - LES DIFFERENTS TYPES DE CARLIN: On trouve des carlins de différentes couleurs. Ainsi, tous les pelages suivants sont admis parmi la race des carlins : Le noir

LA GÉNÉTIQUE DES COULEURS DE ROBE DES CHIENS

 

Source : Article du Dr Banguy (Juin 2013) Remerciement de l’auteur : Merci au Dr M. Abitbol, maître de conférences et enseignante du service de génétique médicale et moléculaire de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, d’avoir accepté de relire cet article. Source de l’auteur : • Kaelin C.B. and Barsh G.S. Genetic of Pigmentation in Dogs and Cats, Annual Review of Animal Biosciences, Janv 2013. 1:125–156: http://www.annualreviews.org/doi/pdf/10.1146/annurev-animal-031412-103659 • Site anglais sur la génétique des couleurs de robes des chiens (MAJ jun 2012) : http://www.doggenetics.co.uk/index.htm • Site américain sur la génétique des couleurs de robes des chiens (MAJ oct-2012) : http://homepage.usask.ca/~schmutz/dogcolors.html Article

 

Il existe différents gènes régulant la couleur de la robe chez les chiens. Chaque gène est décliné en différents allèles, mais pour chaque gène, un chien ne possède que deux des différents allèles.

 

C’est l’ensemble de ces combinaisons d’allèles qui détermine la couleur de robe. Les gènes impliqués dans les couleurs de robe sont situés sur des locus de l’ADN nommés : A, B, C, D, E, G, H, I, K, M, S, R, T et Tw. Ces gènes sont plus ou moins bien connus.

 

Un chien est dit homozygote pour un gène s’il possède les deux mêmes allèles, et hétérozygote si les deux allèles sont différents. Il existe deux types de pigments impliqués dans la couleur des robes : l’eumélanine pour le noir/marron, et la phéomélanine pour le rouge/fauve. Les combinaisons et la répartition de ces pigments donneront les différentes robes. Sur un même locus, un allèle est dit dominant sur un autre quand c’est celui-là qui s’exprime et non l’autre si le chien est hétérozygote. Il existe des cas de dominance incomplète quand deux allèles différents s’expriment tous les deux plus ou moins pour un locus donné. Par convention, les allèles dominants sont écrits en majuscules, les allèles récessifs en minuscules

 

                                                             Les Différents Locus :

 

Locus A (Agouti) : Répartition de l’eumélanine et de la phéomélanine

 *4 allèles : Ay > aw > at > a (ordre de dominance)

  •  Ay : Donne un rouge plus ou moins charbonné, parfois pas du tout. Il doit exister des gènes modulateurs qui influence l’importance du charbonné (plus ou moins foncé et étendu)                                                                                                    
  • aw : Alternance d’eumélanine et de phéomélanine en bandes sur le poil, avec un poil clair sur certaines zones comme le ventre, le museau, les cuisses (un peu comme la localisation des marques feu sur un chien noir et feu) … C’est le phénotype sauvage appelé « gris loup ». On le retrouve entre autres chez les chiens loups et les spitzs.                
  • at : Noir et feu, récessif sur tout sauf le noir récessif. Il existe probablement des allèles modificateurs (non encore connus), au locus E par exemple, qui interviendraient pour réduire l’étendue du noir avec la croissance et former juste un manteau plus ou moins foncé et étendu, dans le cas de robes à manteau, comme c’est le cas du berger allemand ou du beagle. Une fois adulte, la différence avec un chien charbonné peut être difficile à faire. Il faut donc savoir si le chiot est né noir et feu ou non.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       
  •  a : Noir récessif, pas de rouge présent du tout, c’est un génotype très rare. On le retrouve notamment chez le berger allemand ou le Puli

 

Un chien Ay/Ay, Ay/aw, Ay/at ou Ay/a sera donc fauve charbonné, porteur ou non de gris-loup, noir et feu ou noir récessif. Un chien aw/aw, aw/at ou aw/a sera gris-loup, porteur ou non de noir et feu ou noir récessif. Un chien at /at ou at /a sera noir et feu, porteur ou non de noir récessif. Un chien a/a sera noir.

 

Locus K (BlacK) : Touche l’eumélanine

* 3 allèles : KB > kBr > ky

 

  • KB : Chien noir uni, dominant sur tous les allèles de la série A (pas d’expression de ce gène).                                               
  • kBr : Chien bringé. Permet l’expression des allèles de la série A, mais les parties rouges de la robe seront bringées.      
  • ky : Chien non noir uni, expression de la série A.

Un chien KB/KB, KB/kBr, KB/ky sera de couleur unie par de l’eumélanine (noir, marron, bleu ou beige selon les allèles présents aux locus B et D). Un chien kBr/kBr ou kBr/ky sera bringé. Il est probable qu’ici aussi il y ait une dominance incomplète et qu’un chien kBr/kBr possède plus de bringeures qu’un chien KBr/ky. Un chien ky/ky laissera les allèles de gène A s’exprimer librement, sans bringeures associées. 

Locus E (Extension) : Touche la répartition de l’eumélanine

*4 allèles : Em > E > Eg > e

  •  Em : E Masque foncé plus ou moins étendu sur le museau, la tête et les oreilles, pouvant descendre sur le poitrail et le ventre.

 

  • Em : Pas de masque. ( => Eg : Couleurs grizzli et domino, retrouvées uniquement chez le saluki et le lévrier afghans.)

 

  • e : Rouge récessif, aucun poil noir dans la robe, chaque poil noir d’origine est transformé en rouge, la couleur des yeux et de la truffe n’est pas affectée.

Un chien Em/Em, Em/E ou Em/e aura un masque plus ou moins étendu (d’autre gènes doivent intervenir là aussi car l’extension du masque ne semble pas corrélée au nombre de copies de l’allèle Em). Un chien E/E ou E/e n’aura pas de masque. Un chien e/e sera obligatoirement rouge quelques soient les autres allèles des autres allèles des autres gènes. Les poils noirs seront transformés en rouge. Seuls les poils blancs pourront être aussi présents.

 

Locus B (Brown) : Change la couleur de l’eumélanine

* 2 allèles : B > b

 

  • B : Code une eumélanine noire.

 

  • o b : L’eumélanine devient marronne au lieu de noire. La mutation touche également la truffe qui devient foie (dans diverses nuances), les muqueuses qui ne peuvent être noires, et les yeux qui deviennent plus clairs. Il existerait différents allèles bs, bd, bc, responsables en partie des nuances dans les robes chocolat, mais ce ne serait pas le seul facteur influençant la couleur du marron. On retrouve cette couleur dans de nombreuses races dont le labrador, le berger australien ou encore le doberman. 

Un chien B/B ou B/b sera noir, porteur ou non de chocolat. Un chien b/b sera chocolat.

 

 

Locus C (Chinchilla) : Intervention d’un autre gène de dilution

 

Très mal connu à l’heure actuelle. Ce gène est suspecté de diluer préférentiellement la phéomélanine de façon récessive et d’être également à l’origine de l’albinisme. Il existerait probablement au moins

* 3 allèles : C+ > cch > ca

  • C+ : Pas de dilution de la phéomélanine
  • cch : Dilution de la phéomélanine. Chien blanc/crème
  • ca : Chien albinos

 

 

Locus D (Dilution) : Modifie l’intensité de l’eumélanine et de la phéomélanine

*2 allèles : D > d

 

  • D : Pigment normal, pas de dilution

 

  • d : Pigment dilué, le noir devient bleu, le marron devient beige et rouge devient sable. La mutation touche également la truffe qui devient grise (dans diverses nuances), les muqueuses et les yeux qui s’éclaircissent. On retrouve cette mutation dans de nombreuses races comme le whippet, le cane corso ou le Staffordshire bull terrier par exemple

 

Un chien D/D ou D/d sera noir, chocolat ou rouge, porteur ou non de bleu, beige ou sable. Un chien d/d sera bleu, beige ou sable.

 

 

Locus G (Grisonnement) : Concerne l’intensité de l’eumélanine au court du temps

*2 allèles : G > g

Ce gène affecte uniquement l’eumélanine. Les chiots naissent noirs ou marron et un grisonnement progressif de la robe se fait avec le temps. Ce gène n’affecte pas le masque, ni la truffe ou les muqueuses. On le trouve chez le Kerry Blue terrier, le briard ou le cairn terrier par exemple.

 

  • G  : Grisonnement progressif de la robe avec le temps. 
  • g : Pas d’éclaircissement de la robe dans le temps

Un chien G/G ou G/g aura une robe qui grisonne avec le temps, de façon plus ou moins accentuée. Un chien g/g n’aura pas de modification de sa robe au cours du temps.

 

 

Locus I (Intensité) : Joue sur la richesse de la phéomélanine et l’intensité du rouge 

Les allèles ne sont pas encore connus. Ce gène jouerait sur l’intensité de la phéomélanine uniquement, allant d’un crème voire blanc, à un rouge soutenu.

 

 

Locus M (Merle) : Touche l’intensité de l’eumélanine

* 2 allèles : M > m

Ce gène dilue par « patchs » uniquement l’eumélanine.

 

  •  M : Chien merle, l’eumélanine est répartie sous forme de patchs noirs ou marron sur une base diluée, bleu ou beige. Les patchs sont répartis de façon aléatoire. Les chiens homozygotes M sont majoritairement blancs. La double mutation est souvent associée à des problèmes de surdité et cécité et il n’est donc pas recommandé de marier deux chiens merles.
  • m : Expression normale de l’eumélanine, pas de répartition en patchs

La quantité de noir ou de dilué sur une robe merle est très variable, allant d’un chien pratiquement entièrement dilué, à un chien pratiquement sans zone diluée. On retrouve cette robe chez le berger australien, le teckel ou le beauceron par exemple. Une robe merle peut être assez difficile à reconnaître parfois, selon les allèles présents sur les autres locus de coloration. Un chien M/M sera majoritairement blanc avec quelques zones merles. Un chien M/m sera merle. Un chien m/m ne sera pas merle.

 

 

Locus H (Harlequin) : Modifie l’expression du gène merle

*2 allèles : H > h

 

Ce gène ne s’exprime que sur les chiens merles, et touche aussi bien l’eumélanine que la phéomélanine en créant des patchs dans les zones rouges

 

  • H : Transforme les zones diluées entre les patchs foncés d’un chien merle, en blanc. H est létal à l’état homozygote chez les embryons
  • h : Pas de changement de l’expression du gène merle.

On le retrouve entre autres chez le dogue allemand (robe harlequin). Un chien merle H/h aura une robe harlequin. Un chien merle h/h n’aura pas de modification de sa robe. Un chien non merle n’aura pas de modification de sa robe, qu’il soit H/h ou h/h.