-NOTRE PROGRAMME D ÉLEVAGE -

Notre programme d'élevage

socialisation des chiots 

Puppy Culture

En tant qu'éleveurs, nous avons un impact déterminant sur l'évolution d'un chiot car les 12 premières semaines de vie sont très importantes . Puppy culture représente une approche éprouvée en élevage qui fait la différence pour les chiots et ce, pour le reste de leur vie.

 

 

Dès l'âge de 3 jours, nous débutons le programme BioSensor aussi appelé Early Neurological Stimulation. Ce programme vise à éveiller les sens du chiot dès son plus jeune âge. Par de simples manipulations quotidiennes, elles permettent;

- L'amélioration des performances du système cardiovasculaire;

- L'amélioration du fonctionnement des glandes surrénales (ces glandes sont responsables de garder le corps en alerte, meilleure réaction et tolérance face aux stress);

- Une meilleur efficacité du système immunitaire.

 

Il était important pour moi de dédier une page sur ce programme, qui fait parti intégrant de notre programme d'élevage

Puppy culture, c'est quoi ? Et bien, il s'agit d'un programme de 12 semaines, mais qui peut et doit servir, bien au de-là des semaines passés ici à l'élevage. Ce programme aide les chiots à développer leur curiosité, leur confiance non seulement en eux, mais en l'environnement qui les entoure.

 

Les tout premiers pas de ce programme débute dès l'âge de 3 jours, par le biais de petits exercices afin de stimuler le système neurologique du chiots.

Les bébés grandissent rapidement et nous avons une très courte fenêtre d'ouverture pour exposer les chiots à des sensations, des bruits, des manipulations, qui pourraient les effrayer. Pendant ce court moment, les chiots ont cette capacité de revenir très rapidement de leur émotion, sans rester dans la crainte et marquer par les événements. C'est dans cette courte période que l'éleveur est la clé du succès chez sa marmaille et c'est grâce à ce type de programme qu'il est possible d'avoir un impact à vie sur le bien-être de nos animaux 

Mais le programme Puppy culture, c'est bien plus qu'une socialisation aux sons et aux textures, c'est également un apprentissage de confiance envers l'humain, l'apprentissage de la réflexion, de la résolution de problèmes, du respect, du focus, de l'envie de faire plaisir et d'y prendre plaisir !! 

Et c'est dans ces sections du film, que le travail s'étale au de-là de l'élevage et la raison pour laquelle je suggère fortement à tous les adoptants, de chez moi ou d'ailleurs, de se procurer cette petite mine d'or. Qui aurait cru que la base d'une relation de confiance avec notre compagnon peut être aussi simple ? Et bien ce l'est ! 

L'impact que l'éleveur a sur votre chiot est majeur, mais l'impact et votre rôle de nouveau propriétaire l'est tout autant pour la stabilité et le bien-être de votre compagnon

Quelques sujets apportés dans le film :

- ''Manding'' : En français, nous pourrions ici traduire par une façon polie de demander - La fondation est ici d'apprendre aux chiots à s'asseoir et créer un contact visuel lorsqu'ils désirent intéragir avec nous. (plutôt que sauter, mordre etc.)

- La réflexion et la résolution de problème par eux-même - Les chiens, petits ou grands, doivent être en mesure de réflechir et résoudre des problèmes simples par eux-même, sans aide. Ils prennent ainsi confiance, ils ont une meilleure conscience de l'impact de leur action et seront porté naturellement à travailler de façon posée plutôt que de tomber rapidement dans la frustration dû à l'incompréhension ! 

- Le focus, le travail en laisse, l'utilisation de leur odorat

- L'intégration du clicker et le ''free shapping'' - Laissez son chien réfléchir et créer lui-même, par étape, nos attentes 

- Éviter la protection des ressources - Comment BIEN travailler les échanges, comment créer un lien avec son chien, comment donner ENVIE à son chien de partager ses ressources, même les plus importantes ! 

- L'intégration positive de la cage

- Les notions de propreté et éducation de base

Et bien plus ! 

Si vous attendez un chiot, ou avez un jeune chien, je vous suggère fortement le programme Puppy culture - Il n'y a rien de mieux que de partir sur de bonnes bases solides avec son compagnon

 

 Pour en apprendre plus sur ce programme,;

- https://www.youtube.com/watch?v=ja6E4xa-6Hs

- https://breedingbetterdogs.com/article/early-neurological-stimulation

 

Nous sommes fièrs d'élever nos chiots avec cette méthode extraordinaire.

 

Pour en apprendre plus sur notre programme d'élevage contactez-nous 

 

 

Notre programme d'élevage

socialisation des adultes 

 

Nous avons la chance d habiter une ferme plus précisement un verger avec un grand terrain bordé par la riviere . Chose qui nous facilite grandement une bonne partie de la socilisation de nos chiens adules .Nous avons 3 ado ... donc sa bouge chez nous .Nous participons a de nombreux show ainsi que salon .. dans ses endroits il y a de nombreux stimulus ,bruit ,humain ,autre chiens ,odeurs . Dans ses situations le chiens perds tout ses reperes , il est donc important davoir une bonne socialisation pour que les chiens soit biens et heureux . Chez nous nous aimons aussi aller marcher au passerelle , un belle endroit bordé de la riviere , avec de belles fleurs et arbuste et surtout ... une piste cyclable et beaucoup de gens .Ont aime aussi se rendre manger lors de nos escapades au passerelle , nos chiens doivent alors respecté les regles de bases , ne pas japper ,se tenir en laisse , ne pas sauter sur les gens et surtout etre propre .A la maison ils ont un grand parc exterieur .... ils sont tous ensemble ... males et femelles ainsi que les jeunes ,le respect est donc une priorité . Chacun connais les regles soit de ne pas monter sur le dos des autres ,ne pas brisé les jouet mis a leurs disposition et ne pas japper pour rien . Cest tellement beau de les voir jouer ensemble ... OUI cela arrive que je dois intervenir , ils ne sont jamais laisser seul sans surveillance , comme des enfants je dois intervenir si il y a une chicanne , souvent du a une femelle qui sera bientot en chaleur ou mes males qui decide de faire leur petit coq .Je les sépare alors en plus petit groupe .Nous navons pas de chenil ,nos chiens sont elever dans la maison .... ils doivent respecter les regles , ne pas monter sur le divan ,ne pas aller dans la cuisine lorsque nous mangeons ,ne pas aller au 2e étage ( réserver au chat ) ne pas se cacher derriere le divan ,partager les jouet et ne pas les brisé ,manger les os sur la doudou ,ne pas japper pour rien ,etre propre .Nous offrons a chacun du temps de qualité par les sortie a l exterieur ( marche en laisse) sortie dans le verger , le show ,le toilettage , les baignade ,les tricks ou simplement le temps de les remerciers pour tout les beaux moments quils nous offrent .Nous offrons donc de la stimulation physique et mental a travers la socialisation chose a ne pas négligé .

 

 

 

---POURQUOI LA SOCILALISATION CHEZ LE                                  CHIOT ????----

------------------------------------------

Qu’est-ce que la période de socialisation et quels en sont les bienfaits ?

 

Dans le développement du chiot, cette période est une toute petite fenêtre dans la vie du chien, comprise entre la 5e et la 16e semaine environ, durant laquelle le chiot va «socialiser». Chez les grandes races, elle dure légèrement plus longtemps que chez les petites races de chiens.

Durant cette période, il va apprendre à être un chien, à interagir avec ses congénères de la bonne manière, mais aussi se familiariser avec différents environnements et différentes espèces animales (dont les humains, de tous les âges), apprécier les manipulations et apprendre à partager.

Passé l’âge de 4 mois, la fenêtre se referme et les apprentissages en lien avec la socialisation se font alors beaucoup plus lentement. Il est donc important de profiter de cette petite fenêtre qui nous permet d’apprendre à notre chiot à être un chien et à être bien dans ses pattes.

 

Les chiots peu ou mal socialisés peuvent  développer des problèmes de comportement à l’âge adulte; l’intervention d’un spécialiste en comportement canin s’avère alors souvent nécessaire pour désensibiliser et réhabiliter le chien selon des protocoles précis, établis sur plusieurs semaines ou plusieurs mois, selon les cas. L’article suivant portant sur l’agressivité chez le chien peut vous aider à comprendre les types de problèmes qu’une mauvaise socialisation pourrait engendrer.

C’est pourquoi il est si important d’offrir à notre chiot une socialisation dans les règles de l’art, afin de nous épargner mille et un tracas par la suite ! C’est aussi la raison pour laquelle les cours de maternelle pour chiots  et les cours d’éducation canine existent et sont si importants!

Les différents types de socialisation du chiot

  • Empreinte sexuelle
  • Empreinte sociale et d’attachement
  • Empreinte filiale et parentale
  • Empreinte à l’environnement
  • Empreinte aux espèces amies

Puisque la socialisation ne dure que peu de temps et qu’elle permet de s’adapter à des environnements très variés, il ne faut pas oublier le revers de la médaille: c’est aussi un risque immense pour Toutou, qui pourrait être marqué à vie par un événement traumatisant. Les situations vécues durant cette période seront conservées longtemps, voire à jamais.Il est donc important pour nous de bien le faire .

 

Après la période de socialisation, nous devrons désensibiliser le chiot/chien face aux nouvelles situations, ce qui demande un brin de plus de connaissances et de temps! C’est aussi plus difficile pour le chien généralement .

 

Le développement du cerveau du chiot

 

Le cerveau du chien est composé de plusieurs millions de cellules, appelées neurones, qui émettent des filaments pour entrer en contact entre elles. Au départ, au cours du développement embryonnaire puis après la naissance (jusqu’à l’âge de 10 semaines), les cellules et les contacts se multiplient de façon désorganisée.

L’organisation du cerveau commence dès l’âge de 5 à 7 semaines. Elle consiste, parallèlement à cette multiplication cellulaire, en la destruction des cellules et contacts inutiles. Cette phase de «suicide» se termine vers l’âge de 3 à 4 mois.

C’est pourquoi il est fondamental de stimuler au maximum le chiot lors de cette maturation du système nerveux. Par exemple, un chiot élevé dans le noir complet jusqu’à 3 mois n’aura jamais utilisé les cellules et connexions de son cerveau visuel qui sera donc déficitaire : même si ses yeux sont fonctionnels, ce chien sera aveugle

 

L’action des gènes versus l’action de l’environnement

 

Certains comportements sont innés et d’autres sont acquis. Chez le chien, environ 70% des comportements seraient définis par l’action des gènes tandis que les 30% restants seraient définis par le contexte environnemental. L’éducation du chiot a donc une très grande influence sur ses réactions, ses états émotionnels et ses comportements futurs.

C’est pourquoi vous devrez être prêt à l’arrivée de votre chiot et lui offrir un environnement stimulant, riche en activités et positif. 

 

Le choix d’un bon éleveur de chiens choisir saphir bleu 

 

La socialisation d’un chien commence alors qu’il est encore dans le ventre de sa mère: Nous  caresseons le ventre de la chienne gestante. Après l’accouchement, les chiots seront manipulés régulièrement et vivront dans un lieu stimulant et propre qui leur permettra de développer leur plein potentiel et d’éveiller leur curiosité face à leur environnement.

Avant d’arriver dans sa nouvelle famille, le chiot aura déjà commencé à communiquer avec ses congénères et aura appris les bases du langage canin :

 

  • Les signaux d’apaisement
  • L’inhibition de la morsure (le contrôle de sa mâchoire)
  • Les postures de jeu

C’est pourquoi le choix d’un éleveur éthique est primordiale 

Votre boulot commence dès le premier jour de l’adoption de votre chiot. Le plus gros du travail devra être effectué pendant les premiers mois de la vie de votre chiot. Par la suite, rendu à l’âge adulte, il sera nécessaire de maintenir ses acquis sociaux en continuant à l’exposer à différents stimuli et situations.

Il est conseillé de vous inscrire à des cours de socialisation si vous vous sentez mal informé ou démuni par rapport aux comportements de votre animal et surtout noubliez pas votre éleveur est la pour vous aider et répondre avos questions .

 

Quelques mythes coriaces sur la socialisation des chiots

 

1- «Pour bien socialiser, un chiot doit jouer avec ses amis canins!»

Et bien… pas forcément ! Pour bien socialiser son chiot aux autres chiens, il suffit que leur présence soit agréable. Nul besoin de jouer pendant des heures pour cela! Au contraire, un chiot qui reste calme à proximité d’autres chiens socialise très bien. Cela lui apprend également plusieurs autres bons comportements canins, par exemple, celui d’être attentif à son humain lors de distractions, car les autres chiens sont une distraction de taille.

 

2-  «Un chiot qui se fait tyranniser par d’autres chiens au parc à chiens va apprendre à «se débrouiller», il ne faut pas intervenir, les chiens se comprennent entre eux !»

Argh ! S’il vous plaît, non, non, non, trois fois non… !! Un chiot qui se fait malmener par d’autres chiens va apprendre très vite que «chiens = douleur = peur», ce qui n’aide en rien à une belle socialisation, bien au contraire. Un chien souffre-douleur ne va pas «s’habituer» ni aimer davantage ses congénères par la suite. Il risque bien plus de devenir réactif aux autres chiens. Il faut donc être prêt à intervenir en séparant la victime du harceleur dès que le jeu dégénère. D’ailleurs, notre article sur les interactions entre chiens pourrait vous aider à mieux comprendre les jeux canins.

 

3- «Avec une belle socialisation, aucun risque que mon chiot devienne réactif!»

On aimerait tant pouvoir dire que ce mythe est vrai ! Et pourtant… dans la socialisation, il y a un facteur que l’humain ne contrôle pas : la génétique du chien. Chaque chiot a une génétique bien spécifique, le «matériel de départ», avec lequel il va falloir composer.

Certains chiens naissent avec une génétique merveilleuse, et malgré une socialisation déficiente, deviennent miraculeusement des chiens équilibrés, avec peu ou pas de problèmes de comportement et sociaux en toutes circonstances.

D’autres, au contraire, deviendront réactifs malgré la plus belle socialisation du monde…

Cependant, une socialisation faite de façon rigoureuse, dans un environnement de qualité, permettra d’éviter au maximum l’expression de certains gènes liés à la peur, ou à l’agressivité due à la peur : la socialisation ne peut pas tout prévenir, mais elle peut largement contribuer à limiter les dégâts! ..... et surtout a l élevage saphir nous choisissons soigneusement nos reproducteurs.

 

D’ailleurs, durant la socialisation, vous pourriez rendre votre chiot réactif sans vous en rendre compte!

 

4- «Mon chiot a passé l’âge de la socialisation, tout est fichu!»

La période de socialisation est certes cruciale, car le chiot apprend très rapidement à faire des liens, des associations (positives ou négatives) avec ce qui l’entoure. Cependant, travailler par association est encore possible une fois passés les 4 premiers mois et même pendant toute la vie du chien !

 

C’est notamment grâce à cette flexibilité que l’on peut rééduquer des chiens présentant des troubles du comportement, en faisant une bonne évaluation du chien. En cas de problèmes comportementaux résultant d’une socialisation incomplète, le travail va être simplement plus long et plus technique après l’âge de 4 mois. L’intervention d’un éducateur canin sera souvent nécessaire.

 

Mais alors, comment socialiser un chiot?

Sophia Yin, célèbre vétérinaire comportementaliste américaine ayant grandement contribué à l’amélioration du bien-être animal grâce, entre autres, à ses connaissances de la science de l’apprentissage, a établi une grille de socialisation très complète, répertoriant environ 90 éléments spécifiques à travailler dès les premiers jours avec votre chiot (liste disponible plus bas).

On y trouve évidemment les humains : femmes, hommes, enfants, mais aussi les animaux : chiens, chats, animaux de ferme, ou encore les différents types d’environnements, les manipulations, les bruits, les objets… La liste est longue et détaillée!

Parce que cette liste peut sembler énorme et décourager même les propriétaires de chiot les plus assidus, nous vous livrons ici des astuces pour une socialisation réussie, selon les incontournables à ne pas manquer, avec des idées pratiques afin d’intégrer efficacement les exercices tout au long de la journée afin de socialiser le chiot sans même s’en apercevoir !

La liste des incontournables pour dresser son chiot:

 

Les humains : Bébés, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, personnes de différentes nationalités, différents aspects physiques, différentes démarches, en fauteuil roulant, avec une canne, avec des uniformes, etc.

Les chiens et autres animaux: Chats, chevaux, rongeurs, oiseaux, etc. Apprendre à communiquer avec ses pairs, «parler chien», etc.

 

Les différents environnements : Les parcs, aller en ville, en campagne, en forêt, chez le vétérinaire, dans les rues passantes, à la plage (lacs, rivières), dans les magasins, les écoles, les hôpitaux, les lieux de travail, etc.

La voiture: Embarquer votre chien dedans, faire de petits trajets, débarquer de façon sécuritaire, etc.

Les manipulations/ le toilettage: Se faire couper les griffes, se faire toucher les oreilles, se faire brosser les dents, etc.

 

La protection de ressources: Apprendre à partager.

N.B. Les manipulations (un chien qui se fait flatter par exemple) et la protection de ressources (votre chien grogne lorsque vous approchez son os par exemple)  ne font pas partie à proprement parler de la « socialisation ». Cependant, les chiots apprennent si vite et ces deux aspects sont si essentiels dans la vie d’un chien, qu’on les propose ici comme des incontournables afin de diminuer les risques de problèmes futurs!

 

Ensuite, la marche à suivre pour une socialisation impeccable:

Pour optimiser le travail de socialisation, il est non seulement important que le chiot soit exposé à de nouvelles situations, mais aussi, et surtout, que ces situations soient positives et agréables pour lui. Ce n’est pas tant une question de quantité que de qualité !

La technique proposée est celle de l’association positive (ou conditionnement classique, pour son petit nom savant) : toute nouveauté rencontrée par le chiot va être associée à quelque chose de très plaisant, comme, par exemple, manger de délicieuses gâteries. En avoir toujours sur soi est une excellente façon de ne manquer aucune occasion de faire de la socialisation avec son chiot!

Petit détail technique : pour que l’association se fasse adéquatement, il faut respecter l’ordre d’apparition des événements :

La nouveauté (enfant, chien, poubelle, voiture, vélo, etc.) arrive,

Les gâteries apparaissent!

Si l’on inverse l’ordre des événements, le chiot sera davantage concentré à manger goulûment ses gâteries, le nez au sol, au lieu d’observer les alentours. Impossible pour lui de remarquer ainsi l’élément auquel on aimerait le socialiser, et donc de créer une association positive!

Petite astuce: Aller devant un hôpital et devant les écoles sont une excellente façon de voir beaucoup de nouveaux éléments!

 

Comment savoir si mon chien est heureux de sa nouvelle expérience ?

Pour savoir si votre chiot vit une expérience positive, il faudra l’observer et être attentif à tous les signes du langage canin qu’il émet !

 

Voici les principaux signes qui vont vous permettre de déterminer l’état émotionnel de votre chiot :

 

En cas d’expérience négative, votre chiot peut :

  • Mordiller, mordre,
  • Grogner,
  • «Attaquer», «charger»,
  • Japper de peur ou de colère
  • Fuir, faire de l’évitement,
  • Sembler hésitant ou ne pas approcher de lui-même
  • Figer,
  • Refuser de manger,
  • Bouger lentement ou sembler sur ses gardes

En cas d’expérience positive, on va observer un chiot :

  • Calme,
  • À l’aise,Détendu,
  • Curieux,
  • Qui explore volontiers l’environnement et
  • Qui mange ses gâteries avec plaisir !

En cas d’expérience négative, il va simplement falloir réitérer les rencontres jusqu’à ce que votre chiot commence à apprécier la situation, tout en respectant son seuil de confort: travailler à plus grande distance, faire des expositions de courtes durées et utiliser des gâteries fantastiques!

 

Finalement, afin d’éviter d’aggraver tout problème de comportement chez votre chien, il est fortement recommandé de contacter un éducateur canin qualifié qui utilise des méthodes d’éducation canine positives et éthiques. Que votre chien soit un chien de zoothérapie, un chien de garde, un chien d’assistance ou un chien de divan, la socialisation est primordiale afin d’avoir un compagnon bien dans ses pattes.ET SURTOUT N OUBLIÉ PAS VOTRE ÉLEVEUR ... cela fais partie de son travail .

---POURQUOI LA SOCILALISATION CHEZ LE                                  CHIEN ADULTE  ????----

------------------------------------------

La socialisation d’un chien adulte , c’est quoi ?

 

Il s’agit d’une démarche qui consiste à apprendre à l’animal à s’adapter à diverses situations comme le fait de se rendre dans un endroit bruyant, de rencontrer d’autres animaux ou des personnes inconnues.... et ce de facon a se quil soit alaise .

L’intérêt du processus

Socialiser son chien, c’est lui apprendre à vivre en société. Sans cet apprentissage, il risque de se stresser lorsqu’il se trouve dans une situation peu familière. Du coup, il risque de devenir peureux ou agressif. Grâce à sa socialisation, on peut développer les compétences sociales de l’animal. Cela a pour but de  s’épanouir dans la vie.